KSP_7058.JPG

 

Une petite hésitation de Fabian Federer (CRG/TM) empêchait Marco Ardigo (Tony Kart/Vortex) de tenter un joli coup au départ de la finale du Championnat d'Europe KZ à Salbris. Jorrit Pex (CRG/TM) s'élançait le plus vite depuis sa pole position, mais Pedro Hiltbrand (CRG/TM) s'emparait de la tête dès le 2e passage. Jérémy Iglesias (Formula K/TM) passait ensuite en 3e position en doublant Federer, Paolo De Conto (CRG/TM) pointait au 4e rang. Bas Lammers (Birel ART/TM) avait renoncé en tout début de course. 

 

Federer rétrogradait 10e, Iglesias passait 2e devant Jorrit Pex et revenait sur Hiltbrand. Ardigo remontait 7e derrière Patrik Hajek (Kosmic/Vortex) et le dépassait au 8e des 21 tours. Anthony Abbasse (Sodi/TM) avait repris 6 places au 8e rang devant son équipier Alex Irlando (Sodi/TM), tous deux à portée d'Hajek. De Conto se replaçait en 3e position avant de redescendre 6e tandis qu'Ardigo atteignait la 4e position. Coup de théâtre dans le 17e tour avec l'abandon du leader Hiltbrand, apparemment sur problème mécanique. 

 

Iglesias récupérait la 1re place, 1,3'' devant Jorrit Pex et Ardigo. De Conto passait en 4e position avec Abbasse dans son sillage. Ardigo tentait d'attaquer Jorrit Pex dans le dernier tour alors qu'Iglesias remportait une superbe victoire européenne. De Conto terminait 4e, Abbasse 5e (+9 pl), Irlando 6e et Hajek 7e. Le gentleman driver Damien Vallar (Birel ART/TM) était ravi de son expérience en 
KZ conclue en 17e position.

 

KSP_010_7209.JPG 

Compte-rendu effectué en direct ne tenant pas compte des éventuelles pénalités ultérieures. 

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP

KSP_017_3269.JPG

 

Le temps était franchement pluvieux dimanche en début d'après-midi avec une piste détrempée pour les 21 tours de la finale d'Essay du Championnat de France Junior. Sacha Maguet profitait de sa 1re position sur la grille de départ pour assurer son leadership face à Mathys Jaubert et William Nicouleau. Craig Tanic se rabattait en 4e position et Evan Spenle bouclait le 1er tour au 9e rang. Elliott Vayron renonçait après un incident au 2e passage. Maguet creusait l'écart en tête, après le dépassement de Nicouleau sur Jaubert, plus de 2 secondes devant Tanic, suivi par Xavier Duvignau et Mathis Poulet. 

 

À la mi-course, Nicouleau se rapprochait nettement de Maguet à coup de meilleurs tours, Jaubert étant distancé. Sa prise de pouvoir avait lieu de manière inexorable dans le 13e tour. Spenle revenait ensuite dans les roues de Duvignau et le dépassait à trois tours de l'arrivée en rentrant dans le top 5. Nicouleau décrochait une superbe victoire 3,4'' devant Maguet, Jaubert finissait 3e et Tanic 4e. Spenle limitait les pertes en 5e position devant Duvignau. Doriane Pin reprenait 6 places en atteignant finalement le top 10. 

 

A priori, le classement provisoire du Championnat n'était pas bouleversé, Vayron, malchanceux en Normandie, conservant la 1re place, mais Spenle, Jaubert et Tanic effectuaient la jonction au score et relançaient la conquête du titre pour les deux épreuves à venir.

 

KSP_017_3450.JPG 

Info Kartcom / © Photos KSP

Partenaire de longue date de la Fondation Julie Tonelli, la FFSA a entamé sa saison sportive 2018 sur le circuit international du Mans les 17 et 18 mars à l'occasion du Championnat de France Junior. Dans la Sarthe, les papillons roses de la Fondation ornaient tous les karts des pilotes de cette compétition de haut niveau organisée par la FFSA Academy. Rappelons que la Fondation Julie Tonelli vient en aide aux enfants en difficulté, en menant de nombreuses actions à travers le monde.

 

KSP_000_0246.JPG 

Créé en 2017, le Championnat de France Junior s'est produit dans le cadre du Championnat de Ligue Bretagne-Pays de la Loire, qui a réuni un très beau plateau sur le circuit du Mans. Concernant le Junior, les pilotes utilisent du matériel monotype Exprit-Vortex, avec la priorité de privilégier l'équité sportive et de faire ressortir le talent de chacun. Cinq épreuves sont programmées de mars à juillet à destination de jeunes espoirs du karting de 12 à 15 ans (âges atteints dans l'année).

 

KSP_005_1569.JPG 

Une fille en pole position
Malgré des prévisions incertaines, la vingtaine de concurrents engagés a eu la chance de disputer la séance chronométrée officielle, les manches, la préfinale et la finale sur une piste totalement sèche. Seule féminine engagée, Doriane Pin a fièrement hissé les couleurs de la Fondation Julie Tonelli à la première place des chronos à près de 90 km/h de moyenne, devant Mathys Jaubert et Elliott Vayron.
Les manches de qualification s'avéraient très disputées et changeantes, avec tout d'abord une victoire dans la première pour Evan Spenle devant Matéo Cochet et Tom Uzan, puis un succès gagné par William Nicouleau face à Mathys Jaubert et Elliott Vayron, lequel récupérait le leadership avant la préfinale.

 

KSP_009_2115.JPG 

Elliott Vayron en solitaire
Cette préfinale fut encore bien animée. Derrière Vayron, indétrônable leader, Mathys Jaubert et Doriane Pin perdaient le bénéfice de leur belle course en raison d'un accrochage dans le dernier tour. Evan Spenle, Sacha Maguet et William Nicouleau en profitaient pour grimper de deux crans. Mais pas pour longtemps, puisqu'ils écopaient d'une pénalité de 10 secondes pour carénage avant décroché ! L'ex Volant ACO Mathis Poulet se retrouvait ainsi 2e devant Macéo Capietto, Tom Uzan et Craig Tanic, le Champion de France Cadet 2017.


La Fondation Julie Tonelli sur le podium
En finale, Vayron et Capietto parvenaient à s'échapper du peloton pour terminer dans cet ordre aux 1ère et 2e places. Derrière, on assistait à des luttes fratricides. Pierre-François Duriani coiffait Uzan et gagnait sa place sur le podium. Doriane Pin gagnait brillamment 11 places et se classait 5e devant Damyen Droux qui a joué de régularité au Mans. Le duel pour la 7e place entre Xavier Duvigneau et Nicouleau finissait à l'avantage du premier cité, pendant que Lukas Papin et Mathis Poulet complétaient le top-10 roues dans roues. Hugo Besson et Paul-Adrien Pallot ont bien profité de cette épreuve pour progresser, tandis que Ayrton Marquet et Noah Andy ont hélas dû abandonner.
Sur le podium, Vayron, Capietto et Duriani se voyaient remettre les magnifiques trophées offerts par la Fondation Julie Tonelli, que l'on retrouvera toute la saison auprès de la FFSA Karting.

KSP_5_1050.JPG

 

Le Championnat de France Junior 2018 a pris son envol sur le circuit international du Mans. Autour du staff de la FFSA Academy, les pilotes ont profité de plusieurs séances d'essais le vendredi pour se préparer au mieux pour la course. Après la dissipation du brouillard et de nouveaux essais libres, Doriane Pin a mis tout le monde d'accord en se montrant la pus rapide lors des essais chronométrés.

 

KSP_5_1117.JPG 

Comme on pouvait s'y attendre, les écarts sont restés infimes entre les meilleurs et Mathys Jaubert s'est porté en deuxième position à seulement 24 millièmes de la féminine, qui dispute sa deuxième saison dans la discipline.


Elliott Vayron et Craig Tanic ont également réussi à franchir la barre des 56 secondes pour se placer aux 3e et 4e positions. Rapide lors des essais libres, Mathéo Cochet espérait mieux que la 5e place, mais les manches peuvent lui permettre de remonter. Autre favori de cette nouvelle saison du Championnat de France, Evan Spenle a complété le top-6.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 

KSP_6164.JPG

Portimao, 12h20, c'était l'heure de la première finale, celle des Micro Max (Praga), à Portimao pour la Rotax Max Challenge Grand Finals 2017. Adrian Malheiro (PRT) a montré une performance régulière en tête de la catégorie, mais son voisin sur la 1re ligne de la grille, Keanu Al Azhari (UAE) a fait preuve également d'une belle vélocité. Ryota Horachi (JPN) et Leon Zelenko (CRO) occupaient la 2e ligne. A suivre le parcours de Théophile Nael (FRA) 7e et Louis Iglesias (FRA) 12e, sous le beau temps persistant de l'Algarve. 10 tours étaient au programme. La file extérieure était plus prompte à s'élancer et Al Azhari prenait l'avantage sur Malheiro dans le 1er tour. Iglesias prenait un super départ et passait 4e tandis que Nael rentrait, arbre faussé. Malheiro chutait ensuite 18e et Iglesias s'emparait de la 2e position devant Zelenko, Masymilian Obst (POL) et Antonella Bassani (ITA). Al Azhari avait pris une avance de près d'une seconde sur Iglesias qui faisait tout pour se rapprocher du leader, malgré la pression constante de Zelenko, Obst et Horachi derrière lui. Le Français attaquait et prenait la tête au 6e passage, avec Zelenko dans ses roues. Al Azhari revenait ensuite en seconde position avant de dépasser Iglesias, alors que Zelenko se faisait distancer. Malgré un dernier tour roue dans roue, Al Azhari ne cédait pas et s'imposait 76 millièmes devant Iglesias. C'est pourtant Louis Iglesias qui était célébré comme le vainqueur et Al Azhari apparaissait en 14e position, apparemment à cause d'un départ incorrect. Zelenko terminait 2e, Horachi 3e et Obst 4e.

 

KSP_6100.JPG 

KSP_7145.JPG

Info Kartcom / © Photos KSP


fraisse-350.png

 

Selon son habitude, Vincent Fraïsse (Sodi) a fait la différence en finale après un début de meeting discret. La préfinale X30 Super de la IAME International Finale revenait en effet à Ulysse De Pauw (Kosmic) suivi par Adrien Renaudin (Sodi) de retour aux avant-postes, tout comme Anthony Cout (Tony Kart) 4e derrière Corentin Collignon (Kosmic). Fraïsse remontait 6e alors que Thomas Ricci (Kosmic) sombrait au classement malgré son meilleur tour. 

 

Collignon, puis Renaudin prenaient les commandes de la finale avant de De Pauw et Fraïsse ne se livrent un long duel. Fraïsse parvenait à prendre définitivement l'avantage à 4 tours de l'arrivée alors que Breysse venait supplanter De Pauw sur la 2e marche du podium. Milane Petelet (Praga) assurait finalement une bonne 4e position face à Yann Bouvier (Tecno) et Simone Favaro (Zanardi). Remonté jusqu'à la 7e place, William Godefroid (Kosmic) ne récoltait pas les fruits de ses efforts à cause d'un spoiler décroché et c'est Collignon qui en héritait. 

 

fraisse.png 

 

Info Kartcom 

 

KSP_0700.jpg

 

Théo Pourchaire (Kosmic/Vortex) a logiquement dominé les manches qualificatives du Championnat de France OK sur le circuit du Val d'Argenton. Vainqueur incontesté avec une avance de plus en plus marquée, il mène devant deux pilotes en bataille pour la 2e place. Même s'il a cédé dans la dernière manche, Ariel Levi (Sodi/Vortex) reste pour l'instant devant Charles Lacaze (Top Kart/Parilla) dans le duel le plus intéressant de ce Championnat. Lucas Barranger (Tecno/TM) a perdu la 4e position au profit de Matéo Peyrussan (Sodi/TM) à cause d'une pénalité de spoiler décroché. Notons les débuts courageux à ce niveau de Cylien Zammit (Kosmic/Vortex).

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP

kz-world-championship-wackersdorf-2017.jpg

je-mondial-350.jpg

Jérémy Iglésias,week-end presque parfait.

 

6ème aux chronos, 2 fois 2ème et 1er dans les manches, Jérémy est en première ligne pour la finale à côté d'un autre français Anthony Abbasse..

Superbe départ et en tête durant quelques tours, Jérémy est percuté part un concurrent et doit abandonner. 

 

Jérémy:"Je suis vraiment déçu parce que notre matériel était vraiment performant. J'aurais aimer ramener ce titre à la maison pour ma famille, toute mon équipe et pour tous les gens qui me soutiennent."

 

je-pap.jpg 

 

Les deux pilotes Kart in Pro Compétions sacrés champions de France Minimes et Nationale  en remportant leur finales.

3ème victoire et titre en Nationale pour Sami Maguenounif.

Victoire en  finale 2 ,3 et titre en Minimes pour Louis Iglésias. 

 KSP_1536.JPG

 Louis Iglésias, fils de yannick, neveu de Jérémy et petit fils de François, champion de France Minime....

Trois pilotes dominaient la lutte pour le titre de Champion de France Minime après les deux premières finales de Lohéac. Louis Iglesias (OTK) possédait un avantage de 5 points face à Jules Caranta (OTK) et Mathys Capuccio (OTK), les deux équipiers étant à égalité avec 170 points. En 4e position avec 140 points, Théophile Nael (OTK) avait sans doute un rôle à jouer, mais la victoire de l'un des trois premiers risquait de s'avérer décisive. Jimmy Hélias (Birel ART) ne participait pas à cette dernière course. 

 

Iglesias et Cappuccio se détachaient légèrement dès le 1er tour devant Caranta, puis Nael un peu plus loin. Clément Outran (Birel ART) occupait la 5e place et Théo Bournigault-Chedor (Sodi) la 6e. Le duel entre Iglesias et Cappuccio facilitait la jonction de Caranta et son attaque pour la 2e position dès le 2e tour. Les écarts variaient très légèrement dans le trio de tête selon les portions du circuit. Caranta doublait Iglesias, qui répliquait dans le coeur du circuit où il avait déjà éprouvé la manœuvre, mais la résistance de Caranta permettait à Cappuccio de prendre un instant les commandes. Iglesias retrouvait son bien, mais Cappuccio repassait en tête dans l'avant-dernier tour. Iglesias revenait pourtant en tête en lui faisant l'intérieur dans la ligne droite et remportait la course malgré une nouvelle tentative de Cappuccio.

 

KSP_1635.JPG Victoire en  finale 2, 3 et titre en Minimes pour Louis Iglésias. 

 

Nael terminait 4e devant Outran, Augustin Bernier (CRG), meilleur tour, revenait 6e et Sandro Masson 7e, précédant Théo Bournigault-Chedor (Sodi) et Corentin Rousseau (CRG). 

 

Sous réserve de validation officielle, Louis Iglesias était le Champion de France Minime 2017, suivi par Mathys Cappuccio et Jules Caranta, Théophile Nael et Clément Outrtan complétant le top 5.

 

 KSP_1748.JPG3ème victoire et titre en Nationale pour Sami Maguenounif. 

Déjà détenteur de deux victoires, avec une avance confortable à chaque fois, Sami Meguetounif (Exprit), 200 points, faisait figure de grand favori au départ de la 3e et dernière finale du Championnat de France Nationale, alors que la chaleur ne faiblissait pas sur la piste de Lohéac. La conquête du titre n'étant cependant pas complètement jouée avec Victor Bernier (Kosmic) 170 points et Antony Billout (Tony Kart) 150 points en mesure de contester la victoire. Alexandre Jenouvrier (Tony Kart) et Léonie Claude (Tony Kart) complétaient le top 5 sur la grille de départ. 

 

Meguetounif partait une nouvelle fois en tête, mais Billout s'était faufilé en 2e position et tentait de suivre le rythme du leader. Bernier pointait 3e, suivi par Jenouvrier et Alexandre Rousseau-Ricci (Kosmic). Léonie Claude avait rétrogradé en 10e position. Meguetounif distançait légèrement Billout, plus loin Bernier résistait à Jenouvrier. A partir du 5e tour, Billout s'appliquait à revenir sur le leader qui n'avait cependant pas besoin de vaincre pour être couronné. Le troisième duel de la course concernait Rousseau-Ricci et Tom Reboul (Tony Kart), pour la 5e position. Meguetounif s'efforçait de maintenir son rival à plus de 3 dixièmes, tandis qu'en 3e position, Bernier maintenait un écart similaire avec Jenouvrier.

 

KSP_1860.JPG

 

Billout s'emparait des commandes dans le 12e des 20 tours de la course, tout en ayant relégué Bernier et Jenouvrier à plus de 5''. Plus loin, Jenouvrier était passé en 4e position, suivi par Thomas Scibilia (FA Kart), bien remonté, et Reboul. Meguetounif rejoignait l'arrivée en seconde position tandis que Billout s'imposait de belle manière avec 2'' d'avance. Mais il lui manquait plusieurs centianes de grammes à la pesée et Meguetounif était déclaré vainqueur pour la 3e fois en même temps que Champion de France indiscutable. Bernier maintenait Jenouvrier derrière lui et s'adjugeait la 2e position. Scibilla terminait 4e, Reboul 5e et Roman Castellazzi (Tony Kart) se hissait au 6e rang dans l'avant-dernier tour. 

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP

jean-claude-350.jpg

Jean-Claude Sanchez-Fabei Barhez-Stéphane dauga-Gérard  

 

Jean-Claude Sanchez, président de la commission Nationale de Karting et du circuit de Lavelanet, s’est éteint jeudi 3 Août 2017.
Un personnage intègre, chaleureux et passionné dont l’accueil était incomparable, apprécié unanimement. 
Il aimait Julie qu’il a associé à son papa (fondateur du circuit) pour un trophée Julie-Vincent.
Jean-Claude fait parti de nos plus belles rencontres en sport mécanique.
Les obsèques de Jean-Claude Sanchez auront lieu mercredi 9 août à 10h à l'église de Lavelanet. 
La Fondation Julie Tonelli pour l’enfance adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.