La saison FFSA Karting 2019 vient de débuter sur la piste d‘Angerville avec le Championnat de France Féminin remporté par Doriane Pin. C'était aussi l'occasion de retrouver les catégories internationales FIA Karting lors du premier rendez-vous du Championnat de France OK et de la Coupe de France OK-Junior, remportés respectivement par le Finlandais Juho Valtanen et l'Emirati Jamie Day.

 

 

Deux semaines avant le début des Championnats d'Europe, le circuit Gabriel Thirouin d'Angerville accueillait pendant le week-end des 6 et 7 avril 133 pilotes en provenance de plus de 25 nations des 5 continents, dont les meilleurs OK et OK-Junior venus se préparer pour la compétition européenne. Près de 90 d'entre eux arboraient fièrement le papillon rose Julie Tonelli. 


La Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance accompagne depuis de nombreuses années la FFSA en soutenant le karting de compétition en France. La Fondation Julie Tonelli participe à la décoration de la piste et fournit les coupes aux trois premiers, de chaque catégorie et met aussi un point d'honneur à valoriser les pilotes arborant le célèbre papillon rose, en marge de son action principale en faveur d'associations soutenant des enfants en difficulté à travers le monde.

 

KSP_060_5211.JPG 

Premier titre de Championne de France pour Doriane Pin 
Couronnée en 2018, Léonie Claude faisait figure de favorite pour la conquête du Championnat de France Féminin. C'est pourtant la jeune Doriane Pin qui prenait toute de suite les commandes et ne les lâchait plus. Elle était couronnée sans contestation après avoir gagné les trois finales. Léonie Claude était d'abord retardée par une sanction technique en première manche, puis par une sortie hors de la piste en finale 3. Elle devait céder la 2e place du classement à Madeline Boisson, très régulière aux avant-postes. Très rapide, Caroline Martel prenait du retard dans les manches avant de revenir dans le top 5 lors des phases finales. 6e de la finale 1 sur une piste très glissante, Zoé Knebler marquait ensuite le pas pour terminer en 9e position. Capable d'une grande rapidité, Mathilde Habrant était moins à l'aise dans les finales et se classait 12e tandis qu'Alexandra Hervé prenait la 14e position. 

 

KSP_061_1769.JPG 

La remontée gagnante de Juho Valtanen en OK

Genis Civico avait pourtant trusté les 3es places au chrono et dans les manches, mais il souffrait sur la piste humide de la préfinale où le choix des bons pneumatiques était prépondérant. Juho Valtanen était de plus en plus rapide après ses ennuis dans la manche 1. 18e samedi soir, il revenait jusqu'à la première place de la finale du Championnat de France OK alors que Civico effectuait un retour de 15 places pour monter sur la 2e marche du podium avec le meilleur temps. Nicolas Picot obtenait une superbe victoire en préfinale dans des conditions piégeantes et assurait une superbe 3e place finale. Partie prudemment, Ries Viverette haussait progressivement le rythme et rentrait finalement dans le top 5. Pilote féminine détectée et soutenue par la Richard Mille Young Talent Academy, Maja Weug réalisait une superbe finale pour atteindre la 7e position avec un gain de 11 places. Légèrement distancé en début de meeting, Sebastian Ogaard signait deux belles 9es places dans les phases finales. Jasin Ferati et Kobe Pauwels suivaient le même cheminement et terminaient respectivement 12e et 13e. Joshua Dufek faisait partie des nombreux pilotes ayant chuté en préfinale, mais il se rattrapait en remontant jusqu'à la 16e place finale. 

 

KSP_059_2072.JPG 

OK-Junior : Jamie Day intraitable en finale 
Avec un beau plateau de 64 pilotes, la Coupe de France OK-Junior a donné lieu de nombreux rebondissements. Tymoteusz Kucharczyk prenait d'abord la pole position et restait dans le top 4 des manches avant de terminer deux fois 7e dans les phases finales. Andrea Kimi Antonelli remportait la préfinale face à Robert De Haan, mais c'est Jamie Day qui s'imposait au final devant De Haan et Antonelli. La progression constante de Tukka Taponen le conduisait du 29e chrono au 4e rang final. Evan Giltaire réussissait un superbe top 5, son meilleur résultat à ce jour en Junior grâce à une remontée de 17 places sur la glisse en préfinale. Enzo Trulli connaissait un début de meeting difficile. 37e après les manches, il n'a dû sa qualification qu'à un désistement. Il a ensuite bien profité de sa chance pour revenir 13e d'une préfinale houleuse (+24 pl) avant de terminer finalement à une belle 8e place. Enzo Peugeot prenait progressivement ses marques et se hissait au 11e rang dans les phases finales. 4e des chronos et 5e de la préfinale, Arvid Lindblad perdait du terrain lors de la finale. Après un week-end en dents-de-scie à cause de plusieurs incidents techniques, Macéo Capietto parvenait à rentrer dans le top 15 final. 6e après les manches, Christian Ho abandonnait en préfinale et revenait 19e de la finale. Enfin, Alfio Spina n'a pas été récompensé de ses efforts : 52e des chronos, il réussissait deux belles manches, se qualifiait 21e et atteignait la 6e position de la préfinale, mais devait renoncer en finale. 

vortex-phi.jpg

Jérémy-Elodie-Jules-Vortex-Sophie-GG 
 
Vortex a rejoint Julie…
Il a passé sa vie sur les circuits à mes côtés. Il ne m’a pas quitté durant ces quinze dernières années, toujours à l’affût du moindre signe. Merci mon Vortex de m’avoir tant aimé et soutenu pendant ces années de galère. Sans toi, c’était impossible.
Vortex, un chien de course, un athlète, il courait un jour sur deux 10kms jusqu’à la semaine dernière parce qu’il voulait être sans cesse à mes côtés. Je ralentissais le rythme, voyant bien qu’il peinait mais pour rien au monde il ne m’aurait abandonné.
Que dire des centaines de kms que nous faisions le jeudi et le dimanche soir pour aller er revenir des circuits. Sans compter l’agitation et le bruit d’un we de course. Lorsque nous arrivions, on sautait sur le scooter pour aller dire bonjour à tout le paddock. Il reconnaissait tout les amis et leurs faisait la fête.
Quel bonheur d’avoir eu une fille extraordinaire, exceptionnelle et un chien avec les mêmes qualités. J’ai passé la moitié de ma vie avec leur amour, quelle grâce incroyable de pouvoir vivre ça.
Merci Julie, Merci Vortex.
Gérard Tonelli 
 
vortex-vic-laura.jpg Vortex-Vic-Laura-GG
vortex-miche.jpg Vortex-Michèle-Kosmic
vortex-paddock.jpg Vortex-GG paddock
remise-ledenon.jpg Vortex-Yanis
vortex-david-gg.jpg Vortex-david-GG
vortex-fab.jpg Vortex-Fab
vortex-doume-family.jpg Vortex-Julie's
vortex-laura.jpg Vortex-Laura
vortex-laura-thib.jpg Vortex-Thib-laura
vortex-sophie.jpg Vortex-Sophie
vortex-david.jpg vortex motorhome Saint Eloc

KSP_5783.JPG

 

Le départ de la 3e et dernière finale du Championnat de France Cadet n'apportait pas de changement dans les positions de la grille. Mais au 2e tour, Evan Giltaire (Top Kart) prenait l'avantage sur Mattéo Spirgel (Birel ART), Théophile Nael (DR) restant au contact des deux premiers quelques longueurs devant Léo Poncel (KR). 5e, Gaspard Simon (Top Kart) était à 1,5'' des deux leaders, Louis Iglesias (Formula K) 6e à 1,3''. Spirgel reprenait les commandes, Nael se faisait plus pressant sur Giltaire et Poncel revenait légèrement sur le trio de tête. Dans le 13e tour, Giltaire réussissait à passer Spirgel à l'intérieur de la parabolique. Spirgel répliquait de la même manière au 16e tour, Giltaire réagissait peu après, et la lutte continuait jusqu'à ce qu'ils s'accrochent dans le dernière tour. Nael remportait la course devant Poncel. Giltaire terminait malgré tout 3e avant d'être disqualifié, tandis que Spirgel abandonnait. Simon montait donc sur la 3e marche du podium, Iglesias terminait 4e et Enzo Menedez 5e. 

 

Théophile Nael était sacré Champion de France Cadet, Léo Poncel prenait la 2e place devant Mattéo Spirgel. 

 

KSP_5843.JPG 

Info Kartcom / © Photos KSP

Anthony-Dugue-manches-Senior.jpg

 

Décidément, Antony Dugué (Exprit - Kart in Pro) est en grande forme pour ce Championnat de France Sénior, premier du nom. Le poleman a poussé son avantage en remportant 5 victoires consécutives dans les manches qualificatives qui lui assurent le première place au départ de la finale 1. Il retrouvera dimanche son équipier Bastien Gassin (Exprit - Kart in Pro) à ses côtés, auteur d'une remontée de 10 places, mais aussi David Leguem (Exprit - Kart in Pro) et Milan Petelet (Sodi - KPR) derrière lui sur la 2e ligne de la grille de départ. Corentin Collignon (Kosmic - VDK) complète le top 5 devant Vincent Marserou (KR) et Camille Prouteau (Kosmic), tandis que Charles Tesnière (Kosmic) pointe 8e après une pénalité de 5 places. Kevin Breysse (JB 17) ferme le top 10 derrière Romain Jaloux (Sodi). 

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP - Lionel Gripon 

KSP_7058.JPG

 

Une petite hésitation de Fabian Federer (CRG/TM) empêchait Marco Ardigo (Tony Kart/Vortex) de tenter un joli coup au départ de la finale du Championnat d'Europe KZ à Salbris. Jorrit Pex (CRG/TM) s'élançait le plus vite depuis sa pole position, mais Pedro Hiltbrand (CRG/TM) s'emparait de la tête dès le 2e passage. Jérémy Iglesias (Formula K/TM) passait ensuite en 3e position en doublant Federer, Paolo De Conto (CRG/TM) pointait au 4e rang. Bas Lammers (Birel ART/TM) avait renoncé en tout début de course. 

 

Federer rétrogradait 10e, Iglesias passait 2e devant Jorrit Pex et revenait sur Hiltbrand. Ardigo remontait 7e derrière Patrik Hajek (Kosmic/Vortex) et le dépassait au 8e des 21 tours. Anthony Abbasse (Sodi/TM) avait repris 6 places au 8e rang devant son équipier Alex Irlando (Sodi/TM), tous deux à portée d'Hajek. De Conto se replaçait en 3e position avant de redescendre 6e tandis qu'Ardigo atteignait la 4e position. Coup de théâtre dans le 17e tour avec l'abandon du leader Hiltbrand, apparemment sur problème mécanique. 

 

Iglesias récupérait la 1re place, 1,3'' devant Jorrit Pex et Ardigo. De Conto passait en 4e position avec Abbasse dans son sillage. Ardigo tentait d'attaquer Jorrit Pex dans le dernier tour alors qu'Iglesias remportait une superbe victoire européenne. De Conto terminait 4e, Abbasse 5e (+9 pl), Irlando 6e et Hajek 7e. Le gentleman driver Damien Vallar (Birel ART/TM) était ravi de son expérience en 
KZ conclue en 17e position.

 

KSP_010_7209.JPG 

Compte-rendu effectué en direct ne tenant pas compte des éventuelles pénalités ultérieures. 

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP

KSP_017_3269.JPG

 

Le temps était franchement pluvieux dimanche en début d'après-midi avec une piste détrempée pour les 21 tours de la finale d'Essay du Championnat de France Junior. Sacha Maguet profitait de sa 1re position sur la grille de départ pour assurer son leadership face à Mathys Jaubert et William Nicouleau. Craig Tanic se rabattait en 4e position et Evan Spenle bouclait le 1er tour au 9e rang. Elliott Vayron renonçait après un incident au 2e passage. Maguet creusait l'écart en tête, après le dépassement de Nicouleau sur Jaubert, plus de 2 secondes devant Tanic, suivi par Xavier Duvignau et Mathis Poulet. 

 

À la mi-course, Nicouleau se rapprochait nettement de Maguet à coup de meilleurs tours, Jaubert étant distancé. Sa prise de pouvoir avait lieu de manière inexorable dans le 13e tour. Spenle revenait ensuite dans les roues de Duvignau et le dépassait à trois tours de l'arrivée en rentrant dans le top 5. Nicouleau décrochait une superbe victoire 3,4'' devant Maguet, Jaubert finissait 3e et Tanic 4e. Spenle limitait les pertes en 5e position devant Duvignau. Doriane Pin reprenait 6 places en atteignant finalement le top 10. 

 

A priori, le classement provisoire du Championnat n'était pas bouleversé, Vayron, malchanceux en Normandie, conservant la 1re place, mais Spenle, Jaubert et Tanic effectuaient la jonction au score et relançaient la conquête du titre pour les deux épreuves à venir.

 

KSP_017_3450.JPG 

Info Kartcom / © Photos KSP

Partenaire de longue date de la Fondation Julie Tonelli, la FFSA a entamé sa saison sportive 2018 sur le circuit international du Mans les 17 et 18 mars à l'occasion du Championnat de France Junior. Dans la Sarthe, les papillons roses de la Fondation ornaient tous les karts des pilotes de cette compétition de haut niveau organisée par la FFSA Academy. Rappelons que la Fondation Julie Tonelli vient en aide aux enfants en difficulté, en menant de nombreuses actions à travers le monde.

 

KSP_000_0246.JPG 

Créé en 2017, le Championnat de France Junior s'est produit dans le cadre du Championnat de Ligue Bretagne-Pays de la Loire, qui a réuni un très beau plateau sur le circuit du Mans. Concernant le Junior, les pilotes utilisent du matériel monotype Exprit-Vortex, avec la priorité de privilégier l'équité sportive et de faire ressortir le talent de chacun. Cinq épreuves sont programmées de mars à juillet à destination de jeunes espoirs du karting de 12 à 15 ans (âges atteints dans l'année).

 

KSP_005_1569.JPG 

Une fille en pole position
Malgré des prévisions incertaines, la vingtaine de concurrents engagés a eu la chance de disputer la séance chronométrée officielle, les manches, la préfinale et la finale sur une piste totalement sèche. Seule féminine engagée, Doriane Pin a fièrement hissé les couleurs de la Fondation Julie Tonelli à la première place des chronos à près de 90 km/h de moyenne, devant Mathys Jaubert et Elliott Vayron.
Les manches de qualification s'avéraient très disputées et changeantes, avec tout d'abord une victoire dans la première pour Evan Spenle devant Matéo Cochet et Tom Uzan, puis un succès gagné par William Nicouleau face à Mathys Jaubert et Elliott Vayron, lequel récupérait le leadership avant la préfinale.

 

KSP_009_2115.JPG 

Elliott Vayron en solitaire
Cette préfinale fut encore bien animée. Derrière Vayron, indétrônable leader, Mathys Jaubert et Doriane Pin perdaient le bénéfice de leur belle course en raison d'un accrochage dans le dernier tour. Evan Spenle, Sacha Maguet et William Nicouleau en profitaient pour grimper de deux crans. Mais pas pour longtemps, puisqu'ils écopaient d'une pénalité de 10 secondes pour carénage avant décroché ! L'ex Volant ACO Mathis Poulet se retrouvait ainsi 2e devant Macéo Capietto, Tom Uzan et Craig Tanic, le Champion de France Cadet 2017.


La Fondation Julie Tonelli sur le podium
En finale, Vayron et Capietto parvenaient à s'échapper du peloton pour terminer dans cet ordre aux 1ère et 2e places. Derrière, on assistait à des luttes fratricides. Pierre-François Duriani coiffait Uzan et gagnait sa place sur le podium. Doriane Pin gagnait brillamment 11 places et se classait 5e devant Damyen Droux qui a joué de régularité au Mans. Le duel pour la 7e place entre Xavier Duvigneau et Nicouleau finissait à l'avantage du premier cité, pendant que Lukas Papin et Mathis Poulet complétaient le top-10 roues dans roues. Hugo Besson et Paul-Adrien Pallot ont bien profité de cette épreuve pour progresser, tandis que Ayrton Marquet et Noah Andy ont hélas dû abandonner.
Sur le podium, Vayron, Capietto et Duriani se voyaient remettre les magnifiques trophées offerts par la Fondation Julie Tonelli, que l'on retrouvera toute la saison auprès de la FFSA Karting.

KSP_5_1050.JPG

 

Le Championnat de France Junior 2018 a pris son envol sur le circuit international du Mans. Autour du staff de la FFSA Academy, les pilotes ont profité de plusieurs séances d'essais le vendredi pour se préparer au mieux pour la course. Après la dissipation du brouillard et de nouveaux essais libres, Doriane Pin a mis tout le monde d'accord en se montrant la pus rapide lors des essais chronométrés.

 

KSP_5_1117.JPG 

Comme on pouvait s'y attendre, les écarts sont restés infimes entre les meilleurs et Mathys Jaubert s'est porté en deuxième position à seulement 24 millièmes de la féminine, qui dispute sa deuxième saison dans la discipline.


Elliott Vayron et Craig Tanic ont également réussi à franchir la barre des 56 secondes pour se placer aux 3e et 4e positions. Rapide lors des essais libres, Mathéo Cochet espérait mieux que la 5e place, mais les manches peuvent lui permettre de remonter. Autre favori de cette nouvelle saison du Championnat de France, Evan Spenle a complété le top-6.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 

KSP_6164.JPG

Portimao, 12h20, c'était l'heure de la première finale, celle des Micro Max (Praga), à Portimao pour la Rotax Max Challenge Grand Finals 2017. Adrian Malheiro (PRT) a montré une performance régulière en tête de la catégorie, mais son voisin sur la 1re ligne de la grille, Keanu Al Azhari (UAE) a fait preuve également d'une belle vélocité. Ryota Horachi (JPN) et Leon Zelenko (CRO) occupaient la 2e ligne. A suivre le parcours de Théophile Nael (FRA) 7e et Louis Iglesias (FRA) 12e, sous le beau temps persistant de l'Algarve. 10 tours étaient au programme. La file extérieure était plus prompte à s'élancer et Al Azhari prenait l'avantage sur Malheiro dans le 1er tour. Iglesias prenait un super départ et passait 4e tandis que Nael rentrait, arbre faussé. Malheiro chutait ensuite 18e et Iglesias s'emparait de la 2e position devant Zelenko, Masymilian Obst (POL) et Antonella Bassani (ITA). Al Azhari avait pris une avance de près d'une seconde sur Iglesias qui faisait tout pour se rapprocher du leader, malgré la pression constante de Zelenko, Obst et Horachi derrière lui. Le Français attaquait et prenait la tête au 6e passage, avec Zelenko dans ses roues. Al Azhari revenait ensuite en seconde position avant de dépasser Iglesias, alors que Zelenko se faisait distancer. Malgré un dernier tour roue dans roue, Al Azhari ne cédait pas et s'imposait 76 millièmes devant Iglesias. C'est pourtant Louis Iglesias qui était célébré comme le vainqueur et Al Azhari apparaissait en 14e position, apparemment à cause d'un départ incorrect. Zelenko terminait 2e, Horachi 3e et Obst 4e.

 

KSP_6100.JPG 

KSP_7145.JPG

Info Kartcom / © Photos KSP


fraisse-350.png

 

Selon son habitude, Vincent Fraïsse (Sodi) a fait la différence en finale après un début de meeting discret. La préfinale X30 Super de la IAME International Finale revenait en effet à Ulysse De Pauw (Kosmic) suivi par Adrien Renaudin (Sodi) de retour aux avant-postes, tout comme Anthony Cout (Tony Kart) 4e derrière Corentin Collignon (Kosmic). Fraïsse remontait 6e alors que Thomas Ricci (Kosmic) sombrait au classement malgré son meilleur tour. 

 

Collignon, puis Renaudin prenaient les commandes de la finale avant de De Pauw et Fraïsse ne se livrent un long duel. Fraïsse parvenait à prendre définitivement l'avantage à 4 tours de l'arrivée alors que Breysse venait supplanter De Pauw sur la 2e marche du podium. Milane Petelet (Praga) assurait finalement une bonne 4e position face à Yann Bouvier (Tecno) et Simone Favaro (Zanardi). Remonté jusqu'à la 7e place, William Godefroid (Kosmic) ne récoltait pas les fruits de ses efforts à cause d'un spoiler décroché et c'est Collignon qui en héritait. 

 

fraisse.png 

 

Info Kartcom